Les médias dérèglent tout notre environnement social

On parle souvent de l’environnement médiatisé, et c’est un terme que l’on n’utilise pas vraiment parce qu’environnement signifie la nature pour nous. En fait, la transformation de la société fait aussi partie de notre environnement et maintenant que l’Internet est le maître des informations, tout change.

Où sont les journalistes en environnement ?

C’est une question qui mérite de se poser, et que les jeunes aussi devront savoir que le domaine environnemental et écologique est encore très large à exploiter. Il y a peu de médias qui se chargent de l’environnement et de l’écologie, et s’il y en a, ils ne sont pas placés au bon endroit. C’est la raison pour laquelle nous sommes face aux dégâts exorbitants de notre écologie, puisque nous ne sommes pas informés à temps. Selon le site « fastncurious », les journalistes spécialisés dans l’étude environnementale ne sont vraiment instaurés qu’à partir de l’année 2000, et là encore, le système médiatique a été déjà dominé par l’Internet où les fake news se sont développés. Et pourtant, depuis 1000 ans que le monde devrait être informé de la dégradation de l’environnement et de bien structuré les gestes à faire ou ne pas faire. On se demande même si le sujet d’environnement intéresse vraiment les gens de nos jours, à savoir que lors de la manifestation des gilets jaunes se déroulait le COP 24, êtes-vous au courant de cela et de comment cela s’est déroulé ?

Il est temps de se réveiller

L’alerte est encore en éveil, car depuis quelques années, les biologistes nous en ont informés que la terre est malade et qu’il faut faire quelque chose. On a senti tout de même de progression, car depuis 2016 jusqu’à maintenant, plus de 400 ONG oeuvrant pour l’environnement et l’écologie son en place, bravo ! Mais ils ne suffisent pas pour mobiliser les gens à changer leur geste et leurs habitudes et à faire une action pour préserver la nature. 

Sachez pour autant qu’il n’est pas trop tard si c’est maintenant que vous en êtes conscient, il suffit de quelques gestes pour réduire le réchauffement climatique afin que la terre puisse reprendre son souffle petit à petit.